L’investissement basé sur la démographie, avenir des régimes de retraite?

Poser un regard actualisé sur la stratégie de placements

Il est temps de revoir l’adéquation entre les actifs et les retraités, avec les conséquences que cela comporte en termes de placements.

Au cours des quarante dernières années, la démographie des participants aux régimes de retraite a changé de manière radicale, observe Michael Augustine, directeur général et responsable de la gestion des actifs et des passifs chez TD Gestion de placements, lors d’un webinaire organisé par le gestionnaire d’investissement.

« Il y a quarante ans, lorsque les taux d’intérêt étaient beaucoup plus élevés, la démographie des régimes de retraite était très différente, explique M.Augustine. Pour chaque membre retraité d’un régime de retraite recevant des prestations, il y avait huit membres actifs qui cotisaient. Les régimes de retraite étaient en mode d’accumulation totale; ils étaient riches en liquidités et l’accent était clairement mis sur la croissance. Puis, au cours des vingt années suivantes, quelque chose a changé. »

Démographie bouleversée

Dans les années 2000, le rapport entre les retraités et les membres actifs est passé à 3 pour 1, puis à 2 pour 1 dans les années 2010 et à 1 pour 1 dans les années 2020. Ainsi, les régimes de retraite atteignent un point d’inflexion où les prestations versées sont beaucoup plus importantes que l’investissement généré, ce qui les rend négatifs en termes de flux de trésorerie.

La suite ici: https://www.avantages.ca/actualites/nouvelles/linvestissement-base-sur-la-demographie-avenir-des-regimes-de-retraite/

 

 

Site internet réalisé par Lead Multimédias