Adieu, Canada!

Que vous souhaitiez vivre votre retraite dans le Sud jusqu’à la fin de vos jours, que vous soyez contraint de quitter le pays pour votre travail ou, comme moi, que vous rêviez de vivre sur une île sous la chaleur des tropiques, quelle que soit la raison de votre émigration, il importe que celle-ci soit planifiée et de bien connaître les conséquences fiscales de votre départ permanent du Canada[i].

Selon Statistique Canada, bien que le Canada soit perçu comme une terre d’accueil pour les immigrants, l’émigration, elle, continue d’être un enjeu important. En effet, si les immigrants semblent être plus nombreux à s’établir au pays que les émigrants à le quitter, l’émigration de certains groupes démographiques, comme les immigrants récents, les jeunes adultes et les personnes plus scolarisées, constitue un enjeu démographique et socioéconomique important pour le Canada.

Une étude récente de Statistique Canada révèle qu’entre avril 2019 et mars 2020, environ 50 000 personnes ont émigré du Canada. L’année précédente, ce nombre s’élevait à 62 000. On comprend que cette baisse de l’émigration est due en grande partie à la pandémie de COVID-19.  Statistique Canada indique qu’il est difficile de mesurer l’émigration avec exactitude. Or, les données fiscales peuvent être une source fiable d’informations.

La suite ici: https://www.conseiller.ca/blogues_/histoires-de-fisc-funda-dilaver/adieu-canada/

Site internet réalisé par Lead Multimédias